Aquarelle

Fragments riverains

Tirés des rives comme des parcelles liées entre elles de part son environnement temporaire selon les caprices saisonniers des marées; elle est donc une fenêtre sur cette grève de la vie microscopique , un regard contemplatif dans l’infini et l’infiniment petit.Le balayage de l’œil sur ce sol humide recherchant ces formes organiques, mobiles et orchestrées nous renvoient subtilement vers nos fragments imaginaires et rêveurs puisant ainsi dans nos coins secrets.L’œil du peintre furète dans ce décor naturel, à l’affût de la beauté d’autant plus qu’il s’y attarde pour conserver le souvenir qui laissera ses traces nous transportant alors dans cette fluidité artistique telle l’eau ruissellant entre les fragments.

 

 

 

 

Fluidité

L’eau descend des montagnes, sans attaches,

Contourne les reliefs dans une merveilleuse liberté.

Chante de sa voix pure et de sa démarche coulante et sensuelle

Telle une femme qui ondule et se déhanche.

 

À l’origine de la création,

Elle en est donc la mère.

Matrice des oasis de paix et de lumière,

Nous nous abreuvons à ses torrents

Et sa rosée nous alimente.

 

 

L’eau chargée de pigment glisse sur le papier

Dans un mouvement de lâcher-prise

Avec une fluidité telle le Souffle vital,

Elle en est la grâce, la vertu et la sagesse,

Sublimant retour à la primordialité.

Attachée, sans conscience de soi,

À la conscience universelle.

 

Honneur à cette source de vie!

À cette relation particulière qui nous lie

À la fois notre force et notre survie

Considérons-la sacrée, en ce monde.

 

 

 

 

Spontanéité au fil de l’eau

Glissent des pigments sur une patinoire

Libres d’aller à leur passion d’exister

Intenses et fluides, la conduite dangereuse

Ils se juxtaposent, se poursuivent

S’entrechoquent dans les méandres

D’un hasard téléguidé

Une rencontre aqueuse, un bouillon de couleurs

Où l’œil averti scrute l’infini

Pour que ne s’échappe

Aucune fractale induite

Tant de pistes avant le fil d’arrivée

Mais au bout de l’aventure

S’expose une étonnante finale

Preuve immense et fixe

D’une joie explosée

Pleinement et follement

À la face de vos yeux.

Auteure Francine Guay 2014